Skip to content
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Exposition Paul-Marie LANTOINE

26 avril à 18:30 - 14 mai à 18:30

Gratuit

Vernissage le Mardi 26 avril à 18h30 “Au 215” de la MJC de Douai – 215 rue d’Arleux, Douai

Exposition visible du 27 avril au 14 mai. De plus, l’artiste sera aussi présent les mercredis 4 et 11 mai  de 17h à 19h !

Cartons

Certains jours on trouve le long des rues de nos villes des cartons plus ou moins soigneusement déposés. Ils ont servi. Ils vont être broyés en attendant peut-être une autre vie de cartons, en plaques grises prêtes à se plier aux impératifs du commerce.

Mais sur leur parcours certains auront la chance de rencontrer Paul-Marie Lantoine et ce sera la grande aventure, l’envol vers la couleur, la forme improbable, la fantaisie, l’indicible, la poésie,…

Avec un peu de colle, de ficelle, de fil de fer et une précision d’orfèvre, Paul-Marie Lantoine nous offre un festival arc en ciel d’assemblages inattendus, de découpages parfois minuscules, de miettes même disposées avec précaution, de lanières enroulées ou nouées, …

Les déchirures sont là aussi et notre regard s’ouvre sur des mondes imaginaires qui nous envoient des ondes et parlent de nous.

Texte de Jean-Marie Caille

———————————

Paul-Marie Lantoine, plasticien sur carton, fallait oser ! Quels cartons ? Celui des boîtes à chaussures, bien blanc, bien lisse, bien formaté, ou celui des emballages d’appareils ménagers avec ses grosses cannelures ? Tous les cartons, on vous dit : les lisses, les modulés, les opaques, les diaphanes … Tous les cartons ! Avec évidemment de la couleur dessus, pas trop au début pour bien montrer qu’il y a de la matière en dessous et qu’il fallait oser jeter de la peinture sur des surfaces qui n’auront jamais la noblesse de la toile de jute et encore moins de la soie. Notre homme avait compris que l’acte de peindre, quel que soit le support, consiste avant tout à jouer de trois éléments fondamentaux : la couleur, le rythme et la matière.

Je demanderais avant tout au visiteur de bien observer avec quelle subtilité Paul-Marie Lantoine diversifie de plus en plus son approche de l’œuvre à accomplir. Chaque proposition est novatrice, inhabituelle, surprenante. Tantôt il colle des morceaux de carton, soigneusement découpés, sur une lingette qui, elle-même, s’applique sur un tulle transparent. Tantôt, s’emparant de cageots en bois, il jette sur chaque lamelle des pelures de carton à peine visibles à l’œil nu. Tantôt il accroche à de fines tringles des danseurs et des danseuses de carton, animés par une pulsion invisible. D’où lui vient cet irrépressible surgissement de matières, de formes et de mouvements ? Paul-Marie Lantoine a écrit des poèmes. C’est plus que cela. Il est en permanent état de poésie. Un flot ininterrompu, irrépressible, infini, de visions qui laisseront encore longtemps ses admirateurs avides d’explorer avec lui de nouveaux continents.

Texte de Roland Poquet

Détails

Début :
26 avril à 18:30
Fin :
14 mai à 18:30
Prix :
Gratuit
Catégorie d’évènement:
évènement Tags: